Le kyste fonctionnel

Ils représentent 90 % des kystes de l'ovaire.

Au cours du cycle menstruel, il arrive que le corps soit un peu trop stimulé et le follicule qui au lieu d'eclater au 14 jour du cycle et bien continue de grossir.

Les ovaires sont souvent trop stimulés après un arrêt de pillule, lors d'un traitement IAC ou FIV, ou suite à traitement de type énantone ou decapeptyl qui met les ovaires au repos une certaine periode.

Ils surviennent dans la majorité des cas au moment de l'adolescence, et pouvant aller jusqu'à la période de la ménopause.

Si le kyste atteint une taille supérieure à 5-6 cm, il est préférable de faire une ponction par voie vaginale qui soulagera la patiente, et évitera surtout une rupture du kyste. L'éclatement du kyste est très douloureux. Un.petit traitement peut etre nécéssaire, en général à base de progesterone, pour faire disparaitre le kyste. Dans certains une coelio doit etre pratiquée. En cas de celio ou ponction, le kyste sera analysé.

Une sensation de pesanteur au niveau de l'uterus est souvent ressentie, accompagnée ou non de douleur unilatérale. Les rapports sexuels peuvent accentués cette gêne. Une envie de miction plus fréquente peut apparaitre , si le kyste appuie sur la vessie.

En cas d'apparition dans le 1er trimestre d'une grossesse, il est préférable de ne pas y toucher. Le kyste disparait en général spontanément, puisque le corps ne produit plus pendant cette periode d'hormone.